Deux bonnes raisons de mettre un datif

Le datif est un cas spécial. Je dirais qu’il a une certaine lourdeur, voire même une « gravité ». Je m’explique. Regardons ce tableau : on voit que le datif implique toujours un changement du déterminant (contrairement à l’accusatif). *Au datif pluriel, le nom lui-même est transformé : on ajoute un « n » à la fin. Ich gehe […]