Deux bonnes raisons de mettre un datif

Le datif est un cas spécial. Je dirais qu’il a une certaine lourdeur, voire même une « gravité ». Je m’explique. Regardons ce tableau : on voit que le datif implique toujours un changement du déterminant (contrairement à l’accusatif).

L’effet du datif sur les déterminants

*Au datif pluriel, le nom lui-même est transformé : on ajoute un « n » à la fin. Ich gehe mit meinen Freunden.

Lorsqu’il y a un datif, ça se voit et ça s’entend bien.

Reste à savoir pourquoi on met un datif. Il y a, à mon avis, deux bonnes raisons. (Si vous en voyez d’autres, écrivez moi !)

1. C’est la préposition qui demande le datif.

« Comment une préposition peut-elle demander quelque chose ? » me direz vous. Eh bien sachez qu’une préposition à son propre caractère, bon ou mauvais d’ailleurs et qu’une préposition allemande veut toujours quelque chose.

Certaines prépositions exigent (de toutes leurs forces) le datif et seulement le datif. Vous les voyez à droite dans le schéma).

D’autres, indécises, veulent parfois un accusatif, et parfois un datif. Pour savoir ce qu’il leur faut, on regarde s’il y a déplacement d’un lieu vers un autre. S’il n’y en a pas, c’est le datif. On a déjà parlé de ces prépositions mixtes.

D’autres enfin n’acceptent que l’accusatif ou que le génitif mais cela ne nous intéresse pas ici.

2. C’est le verbe qui demande un datif.

C’est la deuxième bonne raison. Les verbes, eux aussi, demandent des cas, il peuvent même en demander deux en même temps, comme dans cette phrase classique avec un datif et un accusatif.
datif.png Nous voyons que le datif correspond au « complément prépositionnel » appelé aussi dans le reste du monde complément d’objet indirect. La question, c’est à qui la grand-mère donne la pomme, et on montre cela avec le datif.

Tout serait parfait si on pouvait utiliser toujours cette règle. Malheureusement, les Allemands ont décidé unilatéralement que certains verbes demandaient le datif, alors qu’en français, on mettrait plutôt un accusatif. Il faut donc apprendre ces verbes qui demandent le datif. En voici quelques uns, très courants :

  • helfen + DAT
  • glauben + DAT
  • danken + DAT
  • gefallen + DAT
  • schmecken + DAT …

7 commentaires pour “Deux bonnes raisons de mettre un datif”

  1. je pige… 🙂

  2. pour une fois qu’on peut comprendre quelque chose…

  3. en allemand… 😉

  4. : d

  5. cool 😀

  6. je trouve sa bien expliquer merci

  7. bonjour. Je trouve ce site très bien expliquer!!!!

Laissez un commentaire