Deutsch Interactiv : Deutsche Welle

Après une petite pause, je luis à nouveau, pour vous présenter un service interactif gratuit. Il s’agit d’un cours d’allemand en ligne, proposé par la radio-télévision internationale allemande, la Deutsche Welle. Pour avoir accès au cours, il faut d’abord s’inscrire. Vous disposez alors d’un compte et votre progression est enregistrée.

En trois parties, le cours commence au niveau A1 (élémentaire) et va jusqu’au niveau B1. L’objectif est donc le niveau intermédiaire supérieur : vous comprenez la langue de tous les jours, exprimez des idées générales avec nuance. mehr…

Prépositions mixtes

chaise2.png

Elles y sont presque toutes. On les appelle prépositions mixtes, parce qu’elles demandent soit l’accusatif, soit le datif, suivant qu’il y a un déplacement (d’un lieu vers un autre, question WOHIN) ou qu’il n’y a pas de déplacement (pas de changement de lieu, question WO). Exemples :

  • Ich fahre ans Meer.
  • Ich bin am Meer.

mehr…

Musik : Kraftwerk aus Düsseldorf

Les membres fondateurs de ce groupe allemand se sont recontrés en 1970 au conservatoire de Düsseldorf, dans la Ruhr (principale région industrielle de l’Allemagne, 12 mio d’habitants). Le groupe de quatre musiciens a été un pionnier de la musique éléctronique dans les années huitante. Utilisant comme instruments les premiers synthétiseurs, des machines à calculer parlantes, des ordinateurs ou des compteurs Geiger, ils font un portrait ironique parfois inquiétant de l’Europe industrielle. Si ça vous chante, allez voir leur site, c’est un de mes préférés. Vous pourrez, entre autre, composer des mélodies à partir d’une machine à calculer.

Les subordonnées avec dass

On trouve ces subordonnées après des verbes d’opinion, d’expression et de pensée. Ce sont des subordonnées, donc on mettra le verbe conjugué à la fin. Voyons quelques-uns de ces verbes : mehr…

Les infinitives avec « zu » 2/2

Bon, après qu’on a vu les nombreuses significations possibles de « zu », revenons à nos moutons, c’est à dire aux infinitives. Cela arrive lorsqu’un verbe est complément d’un autre verbe. On dira en français « J’essaye de venir » ou « Il commence à pleuvoir ». Il y a un verbe à l’infinitif, et on l’introduit par « de » ou « à ».

Comment faire en allemand ? Eh bien, vous aviez deviné, on va utiliser « zu ». Ich versuche zu kommen. Es beginnt zu regnen.

Et pour des phrases un peu plus longues ? Si je veux dire « Nous avons envie de cuisiner un gâteau à la carotte », cela va donner : « Wir haben Lust, einen Karottenkuchen zu backen. »

  • Le « zu » précède le verbe à l’infinitif et se met en fin de phrase.

mehr…

Die Ferien sind vorbei

Bon, aujour’hui Glühwürmchen vous propose un peu de voc. Le thème, c’est les vacances.

Il y a deux mots principaux : die Ferien (toujours au pluriel) et der Urlaub. Pour ceux que ça intéresse, le premier vient du latin « feria », qui veut dire une fête. Le deuxième est germanique, il était utilisé par les chevaliers lorsqu’ils prenaient congé de leur bien-aimée pour partir à la guerre, une sorte de permission en quelque sorte. Aujourd’hui, les deux sont presque synonymes (Urlaub veut dire plutôt le congé, Ferien plutôt les vacances). mehr…

Les infinitives introduites par « zu » 1/2

Avant de commencer, quelques remarques sur le petit mot en question. « Zu » veut dire beaucoup de choses en allemand.

C’est une préposition locale. Ich gehe zur Schule, je vais à l’école. Il indique une destination, un objectif. Komm zu mir. Wir gehen zum Bahnhof. Ich gehe lieber zum Bäcker. Du müsstest zum Friseur gehen.
Dans le même ordre d’idée, on le trouve associé à « bis », il veut dire alors jusqu’à : Du gehst geradeaus bis zur Kreuzung.
On le trouve également dans l’expression « zu Hause » : Heute abend bleiben wir zu Hause. mehr…

Une star en Allemagne et ailleurs

Depuis sa naissance au zoo de Berlin en décembre 2006, l’ours Knut est devenu une star mondiale. Je n’ai jamais vraiment compris pourquoi…

Le participe passé en 4 étapes (verbes réguliers)

1. Règle de base :

infinitif part. passé fr.
lernen gelernt appris
kaufen gekauft acheté
machen gemacht fait
reisen gereist voyagé
glauben geglaubt cru

Pour commencer, il nous faut un verbe régulier, disons : lernen. Là, on enlève la terminaison (dans 99% des cas c’est « -en », parfois c’est seulement « -n »). Il nous reste lern, c’est ce qu’on appelle le radical ou la racine du verbe. A partir du radical, on forme le participe en deux mouvements:

  • Ajouter ge au début.
  • Ajouter t à la fin.

Ça nous donne gelernt. C’est tout pour la règle de base. Vous voyez quelques exemples dans le tableau.

mehr…

Pronoms personnels 2/2

Comment ça une deuxième partie ?! Du calme, du calme… Effectivement, après avoir lu les explications et fait les quatre exercices, vous devez être imbattables sur le choix du bon pronom personnel. Ce qu’il nous reste à voir, c’est est-ce qu’on le met dans la phrase. De nouveau, c’est assez simple et on peut résumer en deux points :

  1. On place les pronoms avant les groupes nominaux.
  2. Quand il y a un pronom à l’accusatif et l’autre au datif, on met d’abord le pronom à l’accusatif.

mehr…